The Pong Ping Poem

The Pong Ping Poem fait partie des « petits poèmes à lecture inconfortable ». 50 textes de Philippe Bootz sont entendus dans un ordre aléatoire. Le volume sonore est commandé par un jeu de ping-pong et le performeur doit gagner pour donner à entendre. Les palets sont commandés, l’un par le clavier, l’autre par une radio-souris, mais un «diablotin» éloigne lentement la souris transformant le jeu en un «jogging-poème» qui s’achève par épuisement. Ce jeu physique détourne l’attention de l’auditoire : il voit et entend, mais lit-il ?

Philippe Bootz est né l’année du Spoutnik. Titulaire d’une agrégation et de plusieurs doctorats, il programme de la poésie depuis 1978. Éditeur de la plus ancienne revue en poésie numérique, Alire (1989-2013), il impulse la création de plusieurs collectifs en poésie numérique : L.A.I.R.E. (1988), Transitoire Observable (2003), DDDL (2011). Membre du comité artistique de plusieurs revues littéraires ou universitaires, il a organisé en France les manifestations internationales « E-poetry » (2007) et « Chercher le texte » (2013). Ses œuvres sont présentes dans les anthologies internationales sur la poésie numérique depuis la fin des années 1990 et ont été montrées en Europe, aux États-Unis et au Brésil.

Date: Wednesday September 25, 2013 : 20h30 – 22h00
Place: Le Cube. 20 cours Saint-Vincent, Issy-les-Moulineaux